Les Disciplines

Le Wushu (prononcer « wou chou ») est le terme générique qui désigne l’ensemble des arts énergétiques et martiaux d’origine chinoise, parmi lesquels figurent le Qi gong (prononcer « tchi kong »), le Taiji quan (prononcer « taïchi tchouanne ») et le Shaolin quan (parfois appelé, par erreur, « kung fu » traditionnel).

Le Gong fu (prononcer « kong fou ») est le terme générique qui désigne la pratique « artisanale », au sens noble et passionné (artisan, artiste, pratiquant assidu) et peut donc s’appliquer à tous les styles, énergétiques, internes ou externes.

Depuis la fin du 20ème siècle, le terme Wushu est cependant devenu un synonyme de pratiques sportives, compétitions de formes techniques (Taolu : énergétiques, externes ou internes ; à mains nues ou avec armes ; en solo ou à plusieurs) ou de combat (Sanda). Le terme Gong fu revêtant depuis lors davantage la connotation des pratiques traditionnelles.

Créée en 1989, la Fédération des Arts Energétiques et Martiaux Chinois (FAEMC) regroupe aujourd’hui toutes les pratiques françaises des arts chinois.

Les arts énergétiques ont principalement pour objet la santé et le travail du Qi (prononcer « tchi »), l’énergie vitale selon la médecine chinoise, à la source de tout mouvement.

Les arts externes sont appelés ainsi, soit en référence à leur nature gymnique et au travail sur partenaire, soit en référence à leurs origines bouddhistes (extérieures à la Chine).

Les arts internes sont appelés ainsi, soit en référence à leur apparence plus sereine et au travail sur soi, soit en référence à leurs origines taoïstes (intérieures à la Chine). Ils n’en sont pas moins des arts martiaux à part entière, où chaque mouvement trouve son application au combat.

  • Les médias

Bibliographies
Photos
Vidéos
Yi Mag (le magazine fédéral)